Cérémonie au cimetière militaire américain de St Avold

Dimanche 17 novembre, une cérémonie exceptionnelle et émouvante a eu lieu au cimetière militaire américain de St Avold. C’est la plus grande nécropole de soldats américains tombés pendant la deuxième guerre mondiale en Europe.

 

L’aumônier israélite régional Jonathan Blum et le grand rabbin Bruno Fiszon, grand rabbin de la Moselle et aumônier militaire de la place de Metz ont organisé une cérémonie de parrainage de 13 soldats juifs américains ensevelis en ce lieu. Le parrain s’engage à réciter le kadish le jour anniversaire de décès de son filleul et à se rendre au moins une fois par an sur sa tombe. Le grand rabbin de France a fait appel à l’Alliance Israélite Universelle qui s’est engagée à ce que chaque soldat soit parrainé.

 

Cette cérémonie fut placée sous le haut parrainage et en présence effective de M. Haïm Korsia, grand rabbin de France, M. Didier Martin, Préfet de la Moselle ainsi que de M. Joël Jonas Aumônier Israélite en Chef des Armées.

 

M. Joël Mergui, Président du Consistoire Central a apporté son soutien à cette manifestation et a malheureusement été empêché au dernier moment de se joindre à cet événement.

 

La Consule des Etats-Unis Mme Kara C. Mac Donald était représentée par un gradé de l’armée américaine.

 

Etaient également présents à cette cérémonie le président du Consistoire de la Moselle M. Marc Cerf, le Président de la Communauté Israélite de St Avold M. Jean Paul Lévy, le président de la communauté de Metz, M. Philippe Wolff, Jean-Claude Michel, Président d’Honneur du Consistoire de Moselle ainsi que des élus dont le Sénateur de la Moselle M. François Grosdidier, le député de Metz M. Richard Liogier et la Députée de Saint- Avold Mme Hélène Zannier ainsi que de nombreux Aumôniers Israélites venus de toute la France.

 

Le grand rabbin Fiszon a exprimé toute la reconnaissance des juifs de France envers ces hommes qui sont tombés pour leur survie. Le grand rabbin Haïm Korsia a souligné qu’à chaque fois dans l’Histoire que la France était en détresse, l’Amérique est venue à son secours, tout comme la France avait répondu à l’appel de la liberté du peuple américain au moment de la fondation des Etats-Unis.

 

La cérémonie s’est conclue par les prières traditionnelles prononcées par l’Aumônier régional Jonathan Blum et le Chaplain américain Henry Soussan et par les hymnes nationaux américains et français.