Temps Juif

Le calendrier hébraïque est fondé sur des mois lunaires et des années solaires. Ainsi, le premier jour de chaque ois coïncide avec la « naissance de la Lune ».

A l’origine, le calendrier n’était pas obten par un calcul astronomique des révolutions lunaires. Il était donc nécessaire d’apercevoir le nouveau croissant de Lune pour affirmer le passage d’un mois à l’autre.

Vers la fin du mois d’Adar, le Beth Din décidait parfaois, d’après l’état de la floraison, d’ajouter un mois supplémentaire, Adar II.

Ainsi compensait-on l’avance prise par l’année lunaire sur le cycle des saisons.

De cette façon, Pessa’h était toujours fêté au printemps, Roch Hachana en automne, etc.

IFI 2020